mercredi 27 mai 2009

Le jardin extraordinaire


Des mois que je n'avais pas quitté Paris !

Et le weekend dernier je suis allée à Walnut Grove (pour ceux qui me suivent depuis longtemps, j'en avais déjà parlé ici).
Un véritable scénario de film : le soleil brillait, les grillons chantaient, les iris et l'aubépine embaumaient, le coq faisait ses vocalises, les salades commençaient à sortir, et la jument attendait sagement son petit...
Charles Ingalls a préparé une belle tarte aux pommes pour l'occasion et Caroline a désherbé son parterre de fleurs (c'est un couple moderne qui n'hésite pas à inverser les rôles, voyez vous !).

Avec la chaleur qu'il a fait, le temps avançait au ralentis : on pouvait prendre le temps le matin d'un long petit-déjeuner, on pouvait trainer un peu pour profiter du doux soleil matinal, ou aller dire bonjour aux poules. Après le repas, on faisait un grand tour de jardin puis une sieste, et au réveil nous prenions une tartine de confiture à la rhubarbe. Et la vie continuait, tranquillement, jusqu'à la tombée du jour...

Le soir nous sommes mêmes sortis en ville, pour aller dîner dans un restaurant tenu par des cow-boys et des indiens (c'est aussi une région très ouverte sur la question des relations cow-boys / indiens).

Entre les merles, les grillons, le coq et le vent dans les arbres il ne manquait plus qu'un élément : la musique de ce film bucolique...

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

The Civil Servant a dit…

Jen : Je ne vais pas y aller par quatre chemins. Il est grand temps que tu arrêtes les décoctions d'herbacées de grand-mère (qui elle-même les tenait de sa grand-mère, qui elle-même...).
Et que tu te remettes à la bière !!!
Et Fissa encore !!

Françoise a dit…

Oui, Jen, arrête l'eau de fenouil. Attaque l'herbe à bison.

Jen a dit…

Ok, je vois ça manque de rock n' roll chez moi ces temps-ci...

Promis, le prochain post sera (peut-être) moins fleur bleue !