jeudi 6 janvier 2011

Mary-Lucy In The Sky With Diamonds


One-Two - Slippery Shoes

Mary-Lucy est une amie de ma maman.
Mary-Lucy est la maman d'une amie.
Mary-Lucy m'a encore gâtée.

Cette année, pour Noël, elle nous a offert (à mes parents et à moi) de quoi passer un hiver bien au chaud. Il faut dire que Mary-Lucy nous connait bien : nous sommes frileux, c'est notre signe de ralliement dans la famille.
Alors, parce qu'elle s'inquiétait sans doute pour notre santé, nous qui vivons dans le grand nord, elle nous a offert des chaussons !
Ah qu'ils sont beaux nos pieds emmitouflés dans ces tricots douillets ! C'est bien simple, je ne les quitte plus... Excepté pour me rendre à la boulangerie, mais je peux vous assurer que c'est un déchirement.

Mais si vous avez lu attentivement vous aurez noté que j'ai employé le mot "encore" avec le mot "gâtée".
Parce que Mary-Lucy m'a fait un autre cadeau il y a des années de cela.
J'avais 16 ans, et elle me confia sa collection complète de vinyles des Beatles afin que je duplique les titres que je souhaitais sur cassette.
A l'époque on peut dire que j'étais une fan débutante ; j'aimais chanter à tue-tête (bon, j'aime toujours), j'aimais le côté joyeux et sans souci qui se dégageait des morceaux, j'aimais Ringo parce qu'il me faisait rire, et je trouvais Paul super beau (j'aurais du me fier à mon instinct, 10 ans de psychanalyse pour en arriver). Bref, j'étais une midinette.
En fait à l'époque je n'écoutais que les albums rouge et bleu, et ma préférence allait nettement au rouge.

Alors cet après-midi là, je l'ai passé à manipuler ces disques, à lire les paroles, à regarder les pochettes, et surtout à écouter des chansons nouvelles pour moi. J'ai écouté ces disques dans l'ordre chronologique, tels que Mary-Lucy les avait rangés. Je passais les morceaux que je connaissais déjà pour ne m'attarder que sur les découvertes : dans le désordre For No One, Doctor Robert, Two Of Us, For You Blue, You Won't See Me, She's Leaving Home...
J'ai enregistré tous ces nouveaux titres sur une seule et même cassette. Elle a tourné des années dans mon lecteur avant qu'elle ne soit plus audible. Et elle n'a fait que renforcer mon amour des Beatles.

Alors merci pour tout cela Mary-Lucy, l'affiche des Beatles en maillot de bain (offerte ce même jour) est toujours en bonne place sur les murs de mon bureau. Et maintenant je n'ai plus froid aux pieds !
Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires:

anakin a dit…

Je ne suis pas sûr d'avoir tout compris, mais les chaussettes là c'est pas possible !

Jen a dit…

Premièrement ce sont des chaussons et non des chaussettes.
Et si tu les portaient et qu'elles te réchauffaient autant les pieds que moi, tu verrais à quel point c'est tout à fait possible !

(Simple curiosité : qu'est-ce que tu n'as pas compris ?)

anakin a dit…

Au début je me suis demandé si Mary-Lucy était réelle. Et puis cette photo avec ces chaussons et ce sapin d'ailleurs, tout ça m'a perturbé.

Jen a dit…

Mary-Lucy est bien réelle. Et elle fait plein de cadeaux !

Françoise a dit…

Je confirme,j'ai entendu les beatles à tue-tête, Mary-Lucy n'est pas virtuelle, et le sapin est en papier, pirouette-cacahuète...